Manifeste pour une Économie Pluraliste

Alors que, sous la pression des économistes libéraux, la ministre de l’enseignement vient de geler – pour ne pas dire « enterrer » – la création d’une section qui regrouperait sans exclusive toute la diversité des approches économiques, y compris hétérodoxes, au sein du CNU (Conseil National des Universités), nous nous insurgeons contre la mort annoncée du pluralisme en économie. Après le lancement de la pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! » et parce que de l’enseignement de l’économie dépend une partie de l’avenir de notre société, cette association prend position contre la pensée unique et pour le maintien d’une économie critique par la publication de Manifeste pour une économie pluraliste.

Le livre est avant tout un cri d’alarme.

Depuis plusieurs années, on assiste à une uniformisation dramatique de la pensée économique. Cette affaire n’est pas anecdotique parce qu’elle affecte la vie quotidienne de tous les citoyens. Elle a pour enjeu le choix des politiques qui ne peuvent se réduire aux seules conceptions néolibérales.

Ce manifeste raconte comment une orthodoxie a fini par étouffer la diversité des conceptions. Il a pour point de départ une lettre dans laquelle l’économiste Jean Tirole jette tout le poids de son récent prix Nobel pour bloquer une réforme visant à restaurer le pluralisme des doctrines économiques à l’université. Dès réception, sa destinataire, Geneviève Fioraso, à l’époque secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur, retire son décret.

Voilà donc un économiste libéral qui demande à l’État d’intervenir pour l’aider à maintenir sa position de monopole dans l’ordre universitaire et une ministre de gauche qui obtempère.

Pourtant il fut un temps où la gauche n’avait pas peur des pensées économiques alternatives et des débats d’idées.

Ce livre appelle à une restauration du pluralisme, condition sine qua non pour que vive en France une démocratie informée et efficace.

Ce manifeste a été conçu et rédigé dans le cadre de l’Association Française d’Économie Politique (AFEP) par : Philippe Batifoulier, Bernard Chavance, Olivier Favereau, Sophie Jallais, Agnès Labrousse, Thomas Lamarche, André Orléan (coordinateur) et Bruno Tinel.

Parmi les premiers signataires du Manifeste, figurent notamment Etienne Balibar, Luc Boltanski, Robert Boyer, Eve Chiapello, Jean-Pierre Dupuy, Jamie Galbraith, Susan George, Gaël Giraud, Steve Keen, Frédéric Lordon ou encore l’ensemble des membres du conseil d’administration de l’AFEP.

Publié dans Manifeste