GESTION DES CONNAISSANCES DANS LA SOCIETE ET LES ORGANISATIONS : ENJEUX COMMUNS ET CONNAISSANCES MULTIPLES | ESG-UQAM Montréal 26, 27, 28 juin 2017

En une quinzaine d’années, le management des connaissances (ou Knowledge Management) est devenu progressivement un domaine de recherche à part entièreknwlegde avec près de 600 articles publiés annuellement (Antoine et Blum, 2014) et d’une vingtaine de revues référencées sur le plan international. L’émergence d’une économie de l’innovation fondée sur la connaissance (Amin &  Cohendet, 2005; Foray, 2009) a provoqué de profonds bouleversements sur le plan managérial, en mettant au centre de nos préoccupations la question de l’émergence, de la capitalisation et de la  diffusion des connaissances (Nonaka & Takeuchi, 1995). La gestion des connaissances est devenue une source de valeur discriminante dans le positionnement concurrentiel des organisations.
La constitution d’un champ de recherche sur ce couplage «organisation-connaissance» nécessite un effort épistémique et une véritable interdisciplinarité au sens de Piaget où les chercheurs sont «pénétrés d’un esprit épistémologiste assez large pour que, sans négliger pour autant le terrain de leur spécialité [ils soient constamment capables de voir] les rapports avec l’ensemble du système des sciences» (Piaget, 1972 p. 33), voire accepter l’émergence d’une certaine transdisciplinarité. C’est dans cet esprit «indisciplinaire» et sous l’impulsion de Jean-Louis Ermine, professeur émérite à l’École Telecom Management, qu’une communauté francophone de recherche (AGeCSO) s’est créée (Ermine et al. 2014).

Appel_a_communication

Publié dans Appels à contribution, colloques et journées d’études