Congrès Marx International VI 22 au 25 SEPTEMBRE 2010

Congrès marx international vi 22 au 25 septembre 2010

Article original

Crises, révoltes, utopies

[Appel à contribution en français->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_fr.pdf], [anglais->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_en.pdf], [espagnol->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_es.pdf]

Pour les économistes, la crise majeure où est entré le capitalisme
crée un premier devoir, celui de l’explication. Quelle est la nature
de cette nouvelle crise ? Ressemble-t-elle à la crise des années 1970
ou est-elle une répétition de la crise de 1929 ? Derrière ces
questions se profilent, celles plus générales, de la dynamique
historique du capitalisme, des phases de son développement, dont la
dernière en date, le néolibéralisme, et celle du dépassement du
capitalisme. Une nouvelle fois, se trouve placé au premier plan des
débats l’outillage théorique marxiste traditionnel, avec ses concepts
de baisse du taux de profit, suraccumulation, surproduction,
sous-consommation, capital fictif et, plus généralement, d’instabilité
financière, sans oublier le marché mondial et l’impérialisme. Derrière
ces interrogations théoriques, se dresse une montagne de mécanismes
économiques et de données empiriques complexes. Outre la position
hégémonique des États-Unis, désormais en question, la crise menace les
pays moins avancés qui ont déjà le plus durement souffert de la
mondialisation néolibérale. Par quels mécanismes ?

L’histoire du capitalisme a amplement illustré les enjeux sociaux
et politiques de la succession des perturbations majeures qu’il a
traversées, depuis l’époque où Marx et Engels se faisaient, dans le
/Manifeste Communiste, /l’écho du cri de révolte des opprimés. La
crise actuelle fait, une nouvelle fois, la démonstration choquante de
l’extrême ambition et cupidité des classes dominantes. Elle souligne
la pertinence d’une interprétation qui fait de la lutte des classes le
moteur de l’histoire.

Vient enfin la question des alternatives. Quels nouveaux ordres
économiques et sociaux pourront-ils s’imposer au lendemain de la crise
? Jusqu’où iront les options les plus avancées ? L’Amérique du Sud,
dont certains pays ont déjà manifesté leur rébellion face à la
mondialisation néolibérale, montrera-t-elle encore la voie ? La crise
réveillera-t-elle, au terme de trois décennies de néolibéralisme, les
vieilles utopies endormies par l’échec de toutes les formes du
soviétisme et de la social-démocratie ? Ou, à l’inverse,
conduira-t-elle à l?extension des interventions militaires et des
guerres, et à la montée des extrêmes droites ?

[ Appel à contributions->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_fr.pdf]
Demandes à soumettre avant fin mars 2010

Les personnes désireuses d’intervenir doivent nous faire parvenir
une proposition de moins d’une page, avant la fin du mois de mars
2010. Nous ferons savoir très rapidement, quelles sont les
contributions qui ont été retenues. Nous nous tenons, cependant, à la
disposition de ceux qui voudraient recevoir dès maintenant une lettre
d’invitation (sans préjuger de la sélection de l’intervention).

http://netx.u-paris10.fr/actuelmarx/cm6/index6.htm[4]

CRISES, REVOLTS, UTOPIAS

[English call for paper->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_en.pdf]

How should the twofold crisis, economic and ecological, that is shaking the world today be interpreted? Is it a new link in the long chain of successive breaks that have occurred throughout the history of modern capitalism? Is it the beginning of a new era? Could revolts be part of the conjuncture that Marxism had assigned to the revolution? How can utopia, considered positively in regards to its social, political, cultural and subversive creativity, become a reality?

The congress is organized into sections corresponding to the main disciplines of the social sciences: Philosophy, Economics, Law, History, Sociology, Culture, Languages, Political Science and Anthropology, as well as thematic sections: Feminism, Ecology, Socialisms and Marxisms.

Interdisciplinary plenary sessions treat themes that transcend these categories.

The main theoretical journals will co-organize and develop their own projects.

About a thousand researchers are expected to participate in approximately a hundred workshops.

http://netx.u-paris10.fr/actuelmarx/cm6/index6.htm[4]

CRISIS, REBELIONES, UTOPIAS

Una iniciativa de la revista Actuel Marx

[ spanish call for paper->http://assoeconomiepolitique.org/call/Marx_es.pdf]

La doble crisis que sacude al mundo, económica y ecológica, ¿es tan sólo un eslabón de la larga cadena de crujidos que marcan la historia del capitalismo moderno? ¿Anuncia una nueva era? ¿Han llegado las rebeliones a la cita que el marxismo había dado a la revolución? ¿Cómo puede la utopía, en su estado positivo, en su creatividad subversiva, social, política y cultural, volverse realidad?

Organización del encuentro

Ha sido elaborado con base en Secciones Científicas: Filosofía, Economía, Derecho, Historia, Sociología, Cultura, Lenguas, Ciencias Políticas, Antropología.

Y con base en Secciones temáticas: Estudios Feministas, Ecología, Socialismos, Marxismos.

En las plenarias interdisciplinarias se trabajará sobre temas transversales.

Las revistas teóricas co-organizadoras desarrollarán sus propios proyectos.

Se espera la asistencia de más de mil investigadores, que se distribuirán en un centenar de talleres.

Presidencia del Congreso: Jacques Bidet y Gérard Duménil Stéphane Haber

Contacto : Actuelmarx@u-paris10.fr

Información: http://netx.u-paris10.fr/actuelmarx/

Article original

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

X