Communiqué de Presse AFEP (15 septembre 2011) – Liste CNRS des revues en économie et gestion

L’association française d’économie politique (AFEP) a pris connaissance de la liste des revues arrêtée par la section « Economie et gestion » du CNRS (section n°37).

Cette liste a été décidée au cours d’un vote interne, non unanime, tenu le 13 septembre 2011. Elle n’a pas encore été rendue publique.

Cette liste définit les seules revues d’économie et de gestion considérées comme scientifiques par les membres du CNRS. Elle limite ainsi le champ des publications prises en compte lors des recrutements et des promotions. Elle a donc des conséquences décisives sur le fonctionnement de la profession.

Article original

– Communiqué – L’AFEP dénonce la liste des revues en économie et gestion
considérées comme scientifiques par le CNRS

Paris, le 15 septembre 2011

L’association française d’économie politique (AFEP) a pris connaissance de la liste des revues arrêtée par la section « Economie et gestion » du CNRS (section n°37).

Cette liste a été décidée au cours d’un vote interne, non unanime, tenu le 13 septembre 2011. Elle n’a pas encore été rendue publique.

Cette liste définit les seules revues d’économie et de gestion considérées comme scientifiques par les membres du CNRS. Elle limite ainsi le champ des publications prises en compte lors des recrutements et des promotions. Elle a donc des conséquences décisives sur le fonctionnement de la profession.

A cette occasion, l’AFEP :

1/ Rappelle son opposition à une évaluation mécanique, « taylorienne » et profondément réductrice de l’activité de recherche sur la base de la seule activité de publication d’articles.

2/ Considère qu’en matière d’évaluation, le jugement déterminant est celui des pairs.

3/ Réaffirme qu’elle est défavorable au principe d’une liste hiérarchisée de publications. L’AFEP rappelle son attachement à la prise en compte, de manière non hiérarchisée, de l’ensemble des publications des chercheurs. Les publications doivent intégrer non seulement les articles de revues, mais également les livres et rapports de recherche.

4/ Suggère aux personnes intéressées par la question de l’évaluation de [consulter le rapport de sa commission ad hoc->http://assoeconomiepolitique.org/IMG/pdf/Commission_Evaluation_texte_final.pdf]. Ce rapport propose une nouvelle démarche d’évaluation des laboratoires, des enseignants-chercheurs et des chercheurs.

5/ Considère que la liste proposée par la section 37 « Economie et gestion » du CNRS propose un classement qui ne respecte pas le principe de diversité de la recherche en économie, en particulier la diversité et l’égale pertinence des approches possibles, la diversité des méthodes scientifiques acceptables et de la langue dans laquelle elles sont présentées. L’AFEP rappelle son attachement à la promotion des publications (livres, revues, etc.) dans différentes langues (et non exclusivement en anglais). En effet, la langue n’est pas une simple question lexicale, et porte sur le sens et la nature des travaux de recherche.

6/ Regrette, enfin et surtout, l’opacité dans laquelle cette liste a été élaborée, sans aucun véritable débat ouvert à la communauté. Bien qu’elle le regrette, l’AFEP ne peut que constater l’importance cruciale et presque exclusive prise par cette liste dans les procédures de recrutements et la carrière des économistes français, bien que chacun s’en défende officiellement. Il lui semble dès lors que son élaboration, comme toute tentative de définition du périmètre scientifique des publications en économie, requerrait a minima un débat public avec
la communauté de manière à assurer les critères d’une évaluation scientifique, pluraliste, sérieuse et sereine.

L’AFEP demande donc la mise en place d’un tel processus de réflexion ouvert sur la façon dont la liste est élaborée, sur son contenu et sur son usage. Elle en prendra l’initiative à partir d’une réunion publique (dont la date et le lieu seront communiqués ultérieurement). L’AFEP invitera toutes les parties prenantes de cette liste, concepteurs et utilisateurs, à venir en débattre au regard des recommandations de l’AFEP en matière d’évaluation.

Président de l’AFEP : André Orléan, CNRS < orlean 'at' pse.ens.fr >.

Contact : Nicolas Postel, Université Lille 1, < nicolas.postel 'at' univ-lille1.fr >.

Article original

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

X