Pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! »

petit Logo-AFEPseul-RVB-site

For english version of the petition, click here.

Eléments de contexte et de cadrage pour comprendre le dossier

Longtemps la France a été un pays où des approches économiques diverses pouvaient coexister. C’est ainsi que, dans les années 70, on a vu un courant d’inspiration à la fois keynésienne et marxiste, La Théorie de la régulation, jouer un grand rôle. De même, au début des années 90, l’économie des conventions, mêlant économistes et sociologues, a marqué les esprits. Cette situation de pluralisme, où la science économique apparaissait comme un lieu de confrontations et de débats, a commencé à se détériorer au milieu des années 90. […]
Lire l’article

 

Où va notre système économique ? Où vont nos sociétés qui en subissent si violemment les soubresauts ? Comment en est-t-on arrivé là ? Comment réagir ?

La situation actuelle ne révèle pas seulement une crise de l’économie, mais également une crise intellectuelle profonde, celle de la pensée économique. Les causes de cette crise sont nombreuses, les solutions se situent entre autres dans l’inventivité théorique, pratique, politique. Mais il existe aussi une cause institutionnelle, qui bloque cette inventivité et à laquelle une réponse politique, simple et rapide, pourrait être apportée. Une solution qui redonnerait, immédiatement, du souffle à la réflexion sur les affaires économiques et sociales de notre temps : la création d’une nouvelle section du Conseil National des Universités (CNU) permettant de valoriser une autre manière de penser l’économie.

Madame la Ministre, vous avez récemment pris cette décision de créer une nouvelle section au CNU valorisant l’étude des faits économiques dans une perspective renouvelée de sciences sociales. Vous l’avez fait car vous savez à quel point la recherche, l’enseignement, et le débat citoyen sur l’économie se meurent du monopole des idées d’un courant dominant qui n’a pas su prévoir la crise ni la comprendre. Vous avez dû reculer devant la mobilisation des conservatismes en place, jaloux défenseurs de leur monopole intellectuel.

Ensemble, citoyens signataires de ce texte pour le pluralisme en économie, nous vous demandons de publier le décret que vous avez signé et de créer enfin cette nouvelle section « Institution, économie, société et territoire » qui permettra de régénérer la pensée économique, la formation en économie et de fournir la boite à idées politiques de solutions nouvelles dont la société a besoin.

Le changement en économie : c’est maintenant qu’il vous faut permettre de le voir aboutir !

[Pour en savoir plus : Lire la tribune d’André Orléan, parue sur LE MONDE du 29 janvier 2015 et signée par 100 personnalités]

 

Petition Pluralism, now! / Pétition pour le pluralisme, maintenant !

Economics needs pluralism now!

The petition whose content is above is accessible at http://assoeconomiepolitique.org/petition-pluralism-now/ and for download here

Le changement en économie : c’est maintenant qu’il vous faut permettre de le voir aboutir !

La pétition dont le contenu figure ci-dessus est accessible à l'adresse http://assoeconomiepolitique.org/petition-pour-le-pluralisme-maintenant/ et téléchargeable pour archive ici

[signature]

5,555 signatures

Partager avec vos amis | Share with friends

   


[saut de ligne]

Les 145 premiers signataires :

[saut de ligne]

André ORLÉAN, président de l’Association française d’économie politique ; Bruno AMABLE, professeur de sciences économiques, Université Paris 1 ; Gaël GIRAUD, économiste, directeur de recherche au CNRS ; James K. GALBRAITH, économiste, University of Texas at Austin ; Steve KEEN, économiste, Kingston University London ; Nancy FRASER, philosophe politique, New School for Social Research ; Michael PIORE, économiste, MIT ; Alain SUPIOT, professeur au Collège de France ; Michel AGLIETTA, économiste au CEPII, Professeur émérite de Sciences économiques à l’Université de Paris-Ouest Nanterre la Défense ; Robert BOYER, économiste, directeur de recherche au CNRS, directeur d’études à l’EHESS ; Bernard CHAVANCE, professeur de sciences économiques, Université Paris 7 ; Benjamin CORIAT, professeur de sciences économiques, Université Paris 13 ; Olivier FAVEREAU, professeur de sciences économiques, Université Paris-Ouest ; Florence JANY-CATRICE, professeur d’économie, Université Lille 1 ; Bernard GAZIER, professeur émérite d’économie, Université Paris 1 ; Fréderic LORDON, économiste et philosophe, directeur de recherche au CNRS ; Edgar MORIN, sociologue et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS ; Marcel GAUCHET, philosophe et historien, Directeur d’études à l’EHESS ; Luc BOLTANSKI, sociologue, Directeur d’Études à l’EHESS ; Dominique MEDA, professeur de sociologie, Université Paris-Dauphine ; Jean Pierre DUPUY, Professeur de philosophie à l’Université de Stanford (USA), Professeur émérite à l’École Polytechnique (Paris) ; Christophe JAMIN, Professeur des Universités à Sciences Po et Directeur de l’Ecole de Droit de Sciences po Paris, Sandra LAUGIER, professeur de philosophie, Université Paris 1 ; Dominique BOURG, professeur en épistémologie, Université de Lausanne ; Philippe MINARD, historien, directeur d’études à l’EHESS ; Philippe STEINER, professeur de sociologie, Paris Sorbonne ; Michel LALLEMENT, professeur de sociologie, CNAM ; Catherine COLLIOT-THÉLÈNE, professeur de philosophie, Université Rennes 1 ; Etienne FRANCOIS, professeur (ém.) d’histoire à l’Université Paris 1 et à la Freie Universität de Berlin, membre de l’Académie des Sciences de Berlin-Brandebourg  ; Olivier BEAUD, Professeur de droit public, Université Paris II – Panthéon Assas ; Eve CHIAPELLO, Directrice d’études, EHESS ; Jean-Yves GRENIER, économiste, Directeur d’étude à l’EHESS ; Albert OGIEN, Directeur de recherches CNRS, EHESS ; Marc LAVOIE, professeur de sciences économiques, Université d’Ottawa ; Ben FINE, professor of economics, SOAS, University of London ; Gerald EPSTEIN, professor of economics and Co-Director of Political Economy Research Institute (PERI), University of Massachusetts ; Tony LAWSON, professor of economics, University of Cambridge, UK ; Edward FULLBROOK, Executive Director of the World Economics Association, Visiting Professor, University of the West of England ; Richard R. NELSON, Professor of International and Public Affairs, Columbia University ; Ha-Joon CHANG, professor of political economy, University of Cambridge, UK ; Jose Antonio OCAMPO, Professor of Economics, Columbia University ; Michael RAFFERTY, ARC Research Fellow in economics, University of Sydney ; George De MARTINO, Professor, Josef Korbel School of International Studies, University of Denver ; Steven FAZARRI, Bert A. and Jeanette L. Lynch Distinguished Professor of Economics, Washington University at St. Louis ; Nancy FOLBRE, Professor Emeritus, University of Massachusetts, Amherst ; Gerald FRIEDMAN, Professor of Economics, University of Massachusetts, Amherst ; Jayati GHOSH, professor of economics, Jawaharlal Nehru University, in New Delhi ; Ilene GRABEL, Professor, Josef Korbel School of International Studies, University of Denver ; William LAZONICK, Professor of Economics, UMass Lowell President,The Academic-Industry Research Network Professeur Associé de Télécom Ecole Management ; William MILBERG, Dean and Professor of Economics, New School For Social Research ; Robert N. POLLIN, Distinguished Professor of Economics and Co-Director of the Political Economy Research Institute (PERI), University of Massachusetts Amherst ; Malcolm SAWYER, Principal Investigator: Financialisation Economy Society and Sustainable Development (FESSUD): www.fessud.eu Economics Division, Leeds University Business School, University of Leeds ; Juliet SCHOR, Professor, Boston College ; Michael KUMHOF, Deputy Division Chief, International Monetary Fund ; Dominique LÉVY, économiste directeur de recherche, CNRS ; Gérard DUMÉNIL, économiste directeur de recherche, CNRS ; Engelbert STOCKHAMMER, professor of economics, Kingston University ; Stefano LUCARELLI, professor of economics, University of Bergamo ; Andrea FUMAGALLI, professor of economics, University of Pavia ; Mauro GALLEGATI, Professor of Economics, Polytechnic University of Marche, Ancona ; Marco MISSAGLIA, associate professor, Universidad Nacional de Colombia ; Andrew SAYER, Professor of Social Theory and Political Economy, Lancaster University ; Jonathan HEARN, professor of sociology, University of Edinburgh ; Robert FINE, Emeritus Professor of Sociology, University of Warwick ; Bernard HARRIS, Professor of Social Policy, University of Strathclyde ; Nicolas PONS-VIGNON, senior researcher in economics, University of Witwatersrand ; Stephen KINSELLA, économiste, University of Limerick ; Trevor EVANS, Professor of Economics, Berlin School of Economics and Law ; Eckhard HEIN, Professor of Economics, Berlin School of Economics and Law ; Aldo GEUNA, Professor of Economics, University of Torino ; Matheus GRASSELLI, professor of economics, McMaster Univesity ; Robert AYRES, Emeritus Professor of Economics, Political Science, Technology Management ; Vlasios VOUDOURIS, professeur, ESCP Europe ; Frédéric LEBARON, professeur de sociologie, Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines ; Matías VERNENGO, Associate Professor of Economics, Bucknell University ; Özlem ONARAN, professor of economics, University of Greenwich ; John HOLMWOOD, professor of sociology, University of Nottingham, former president of the British Sociological Society ; William OUTHWAITE, professor of Sociology, Newcastle University ; Beverley SKEGGS, professor of sociology, Goldsmiths ; Clara CAPELLI, lecturer, University of Pavia ; Etienne BALIBAR, professeur de philosophie, Université Paris-Ouest Nanterre ; Franck FISCHBACH, professeur de philosophie, Doyen de la Faculté de Philosophie, Université de Strasbourg ; Emmanuel RENAULT, professeur de philosophie, Université Paris-Ouest Nanterre ; Michael LÖWY, sociologue et politiste directeur de recherche, CNRS ; Jean-Numa DUCANGE, historien, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Rouen ; Jacques BIDET, professeur de philosophie, Université Paris-Ouest Nanterre ; Stéphane HABER, professeur de philosophie, Université Paris-Ouest Nanterre ; Guillaume SIBERTIN-BLANC, philosophe, Membre de l’Institut Universitaire de France / MCF HDR Université Toulouse-Jean Jaurès ; Matías VERNENGO, Associate Professor of Economics, Bucknell University ; Jean-Louis BEFFA, Président d’Honneur de Saint-Gobain ; Stephen A MARGLIN, Walter S Barker Professor of Economics, Harvard University ; Sheila DOW, Professor Emeritus of Economics, University of Stirling, UK ; John Latsis, Organisation Studies, University of Reading, UK ; Constantinos REPAPIS, Economist, Goldsmiths, University of London ; Clive LAWSON, Economist, University of Cambridge ; Ismael Al-Amoudi, Organisation studies, University of Cardiff, UK ; Nuno MARTINS, economist, Azores University, Portugal ; Paul LEWIS, Economist, King’s College London ; Annalisa ROSSELLI, professor of history of economics, University of Roma Tor Vergata, Italy ; John KING, La Trobe University and Federation University Australia ; Jochen RUNDE, Professor of Economics and Organisation, Judge Business School, University of Cambridge ; Alejandro NADAL, économiste, Colegio de México ; Nicholas J. THEOCARAKIS, Associate Professor, Dept of Economics, University of Athens ; Áquilas MENDES professor of economics, School of Public Health, University of Sao Paulo, Brazil ; Dean BAKER, Center for Economic Policy Research, Washington ; Geoff HARCOURT, Emeritus Reader in the History of Economic Theory, Cambridge 1998, Professor Emeritus, Adelaide 1988, currently Visiting Professorial Fellow, UNSW 2010–2016 ; Maria KARAMESSINI, professor of labour economics and economics of the welfare state and Director of the Centre for Gender Studies at Panteion University of Social and Political Sciences (Athens) ; Dominique PLIHON, professeur d’économie, Université Paris Nord ; Bernard FRIOT, professeur de sociologie, Université Paris Ouest Nanterre ; Stéphane BEAUD, Professeur de sociologie à l’École Normale Supérieure ; Yann MOULIER BOUTANG, économiste ; Jean GADREY, Professeur émérite de Sciences économiques, Université Lille 1 ; Michel VERNIERES, professeur émérite d’économie, Université Paris 1 ; Christian LAVAL, professeur de sociologie, Université Paris Ouest Nanterre ; Bénédicte REYNAUD, Directrice de recherches CNRS, IRISSO ; Jean-Yves GRENIER, Historien, Directeur d’études EHESS ; Michel CAPRON professeur émérite de Gestion ; Julien FRETEL Professeur de science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Dominique REDOR professeur émérite d’économie, UPEM ; Helene TORDJMAN, économiste, Université Paris 13 ; Armand HATCHUEL, Professeur de sciences de gestion, Mines ParisTech ; Jean-Philippe ROBE, Avocat, Barreaux de Paris et de New-York ; Jean De MUNCK, Professeur de science sociale, Université Catholique de Louvain ; Philippe ABECASSIS, économiste, Université Paris 13 ; Agnès LABROUSSE, économiste, Université de Picardie Jules Vernes ; Thomas LAMARCHE, économiste, Université Paris Diderot ; David FLACHER, économiste, Université Paris 13 ; Gilles RAVEAUD, économiste, Université Paris 8 ; Bruno TINEL, économiste, Université Paris 1 ; Richard SOBEL, économiste, Université Lille 1 ; Nicolas POSTEL, économiste, Université Lille 1 ; Philippe BATIFOULIER, économiste, Université Paris Ouest Nanterre ; Christian BESSY, directeur de recherche, CNRS ; Jean Daniel BOYER, économiste, université de Strasbourg ; Alain CAILLÉ, professeur de sociologie, Université Paris Ouest Nanterre ; Hervé DEFALVARD, économiste, Université Paris Est Marne La Vallée ; Jean Paul DOMIN, économiste, Université de Reims ; Yann GUY, économiste, Université de Rennes 2 ; Simon HUPFEL, économiste, Université de Haute-Alsace ; Sophie JALLAIS, économiste, Université Paris 1 ; Stéphanie LAGUÉRODIE, économiste, Université Paris 1 ; Philippe LÉGÉ, économiste, Université de Picardie Jules Vernes ; Jonathan MARIE, économiste, Université Paris 13 ; Matthieu MONTALBAN, économiste, Université Bordeaux 4 ; Claire PIGNOL, économiste, Université Paris 1 ;

[saut de ligne]

[saut de ligne]

Un commentaire sur “Pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! »
7 Pings/Trackback pour "Pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! »"
  1. […] Si vous voulez vous associer à cette demande adressée à la Ministre et en signant notre pétition,  cliquer sur ce lien  : « pétition pour le pluralisme maintenant !«  […]

  2. […] Citoyennes, citoyens, c’est le moment de soutenir l’AFEP ! Une grande pétition nationale est lancée ici. […]

  3. […] Pétition "Pour le pluralisme, maintenant !" – AFEP. Pétition pour le pluralisme, maintenant ! […]

  4. […] dans la droite ligne de cet article, Laurent Mauduit dans Médiapart attire notre attention sur  une pétition pour demander du pluralisme en économie. L’initiative  en revient à l’Association […]

  5. […] pétition qu’il est possible de signer ici, même si on n’est pas […]

  6. […] Fakir_ : "Petit bourgeois, tu sers à… Pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! » | AFEP. […]

  7. […] contre la mort programmée du pluralisme en économie. Après le lancement de la pétition « Pour le pluralisme, maintenant ! », un manifeste pour une économie pluraliste explicite les mécanismes qui ont conduit à cette […]