Journée d’Études « L’économie : une science expérimentale ? »

Présentation

Les expériences aléatoires contrôlées ou randomized controlled Trials (RCT) connaissent un regain d’intérêt en sciences sociales. L’engouement pour cette méthode d’administration de la preuve est tel que certains économistes la considèrent désormais comme l’alpha et l’oméga de la démarche scientifique.  La journée d’étude « L’économie : une science expérimentale ? » porte sur les limites pratiques et épistémologiques d’une telle conception de la recherche en économie. La mise en pratique des expériences aléatoires ne satisfait pas toujours les strictes prérequis mathématiques de validité des RCT (validité interne), ainsi que les conditions requises pour généraliser les résultats des expériences (validité externe). En outre, considérer l’économie comme une science expérimentale consiste en une régression épistémologique dont les implications politiques sont considérables.  D’une part, cela implique d’abandonner tous les questionnements, notamment ceux d’ordre macro-économique ou d’économie politique, qui ne peuvent pas faire l’objet d’expérimentation. D’autre part, cela reviendrait à réduire l’évaluation des politiques publiques  à une unique méthode dont seuls les économistes seraient les garants légitimes. Concrètement, il s’agit de remettre en cause la légitimité de certains corps d’inspection de la fonction publique à évaluer les dispositifs, les programmes et les orientations qu’elle met en œuvre.

Renseignements et Inscriptions : bénédicte.reynaud@dauphine.fr

9h00 | Accueil des participants

9h15 | Introduction

  • Dominique Méda – Directrice de l’IRISSO, Pr Université Paris-Dauphine

1. La mise en pratique des expérimentations aléatoires

Président de séance : Paul Lagneau-Ymonet

9h30 | « L’évaluation des politiques publiques. » (Titre provisoire)
Françoise Bouygard
– Conseiller maître à la Cour des Comptes

10h15 | « Quelques enseignements des expérimentations « Hirsch » »
Stéphane Jugnot– économiste-statisticien, chercheur associé à l’IRES

11h-11h15 Pause

11h15 | « Que nous apprend l’expérimentation sociale des incitations financières à l’emploi ? »
Guillaume Allegre – économiste, OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences po

12h00 | « Le bricolage des expériences aléatoires »
Florent Bedeccarats – économiste, chargé d’études AFD,
Isabelle Guérin – économiste, Directrice de Recherche IRD
François Roubaud – économiste, Directeur de Recherche IRD, DIAL

12h45-14h15 Pause

2. Questions d’histoire, d’épistémologie et de politique

Présidente de séance : Bénédicte Reynaud

14h15 | « Retour sur l’histoire des expériences aléatoires »
Arthur Jatteau – doctorant, UVSQ

15h00 | « L’illusion scientiste. Une épistémologie pragmatiste des expérimentations aléatoires. »
Agnès Labrousse – maîtresse de conférences en économie, CRIISEA, Université de Picardie-Jules Verne

15h45-16h00 Pause

16h00 | « Des expérimentateurs en quête de réformateurs »
Bernard Gomel – statisticien, chercheur au Centre d’Etudes de l’Emploi
Evelyne Serverin – juriste, Directrice de Recherche émérite au CNRS

16h45 | Discussion et conclusions de la journée
Paul Lagneau-Ymonnet & Bénédicte Reynaud

17h30 | Fin de la journée

http://irisso.dauphine.fr/fr/actualites/detail-de-lactualite/article/journee-detudes-leconomie-une-science-experimentale.html

Publié dans Appels à contribution, colloques et journées d’études