Communiqué de l’AFEP | Hommage à Bernard Maris

Bernard Maris a été assassiné le mercredi 7 janvier 2015 dans les locaux du magazine Charlie Hebdo, lors de la conférence de rédaction à laquelle il participait. Il fait partie des 12 victimes d’une barbarie qui s’attaque à la liberté de pensée et d’expression.

Bernard Maris avait de multiples qualités, tant intellectuelles, professionnelles, artistiques, que personnelles. En particulier, il était doté d’une gentillesse et d’une bienveillance rares que beaucoup d’entre nous, à l’AFEP, ont eu maintes fois l’occasion de constater.

Comme enseignant et chercheur, à Toulouse puis à Paris VIII, il possédait avec brio ce qui est peut-être la qualité la plus importante : la capacité de surprendre, de provoquer, mais aussi et surtout d’expliquer au plus grand nombre, de décortiquer, et… de faire rire.

Ses recherches et ses enseignements manqueront considérablement au champ économique, qui ne sait plus aujourd’hui produire ce type de passeur et d’intellectuel de haut rang capable d’éclairer les questions fondamentales du champ économique.

Pour Keynes, dont Bernard était un éminent spécialiste, « un économiste de qualité, ou simplement compétent, est un oiseau rare ». En effet, « il doit être mathématicien, historien, homme d’Etat, philosophe, dans une certaine mesure. Il doit comprendre les symboles et s’exprimer avec des mots. Il doit observer le particulier d’un point de vue général et atteindre le concret et l’abstrait du même élan de pensée. Il doit étudier le présent à la lumière du passé et dans la perspective du futur. Rien de la nature et des institutions de l’homme ne doit lui être étranger. Il doit être à la fois impliqué et désintéressé ; être aussi détaché et incorruptible qu’un artiste et cependant avoir autant les pieds sur terre qu’un homme politique ».

Bernard Maris était un peu de tout cela. Il nous manquera.

Le combat de l’AFEP pour le pluralisme était le sien. Nous le poursuivrons sans lui, et pour lui.

Notre peine est infinie d’avoir perdu sous les balles une personne d’une telle intelligence, d’une telle ouverture d’esprit, d’une telle humanité.

 

Nous sommes Charlie et nous sommes tous Oncle Bernard.

126 kBTélécharger le Communiqué
Tagués avec : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.