Communiqué de l’AFEP | Hommage à Bernard Maris

Bernard Maris a été assassiné le mercredi 7 janvier 2015 dans les locaux du magazine Charlie Hebdo, lors de la conférence de rédaction à laquelle il participait. Il fait partie des 12 victimes d’une barbarie qui s’attaque à la liberté de pensée et d’expression.

Bernard Maris avait de multiples qualités, tant intellectuelles, professionnelles, artistiques, que personnelles. En particulier, il était doté d’une gentillesse et d’une bienveillance rares que beaucoup d’entre nous, à l’AFEP, ont eu maintes fois l’occasion de constater.

Comme enseignant et chercheur, à Toulouse puis à Paris VIII, il possédait avec brio ce qui est peut-être la qualité la plus importante : la capacité de surprendre, de provoquer, mais aussi et surtout d’expliquer au plus grand nombre, de décortiquer, et… de faire rire.

Ses recherches et ses enseignements manqueront considérablement au champ économique, qui ne sait plus aujourd’hui produire ce type de passeur et d’intellectuel de haut rang capable d’éclairer les questions fondamentales du champ économique.

Pour Keynes, dont Bernard était un éminent spécialiste, « un économiste de qualité, ou simplement compétent, est un oiseau rare ». En effet, « il doit être mathématicien, historien, homme d’Etat, philosophe, dans une certaine mesure. Il doit comprendre les symboles et s’exprimer avec des mots. Il doit observer le particulier d’un point de vue général et atteindre le concret et l’abstrait du même élan de pensée. Il doit étudier le présent à la lumière du passé et dans la perspective du futur. Rien de la nature et des institutions de l’homme ne doit lui être étranger. Il doit être à la fois impliqué et désintéressé ; être aussi détaché et incorruptible qu’un artiste et cependant avoir autant les pieds sur terre qu’un homme politique ».

Bernard Maris était un peu de tout cela. Il nous manquera.

Le combat de l’AFEP pour le pluralisme était le sien. Nous le poursuivrons sans lui, et pour lui.

Notre peine est infinie d’avoir perdu sous les balles une personne d’une telle intelligence, d’une telle ouverture d’esprit, d’une telle humanité.

 

Nous sommes Charlie et nous sommes tous Oncle Bernard.

126 kBTélécharger le Communiqué
Publié dans A Bernard Maris, Communiqués de Presse, Recommandé Tagués avec : ,
6 commentaires pour “Communiqué de l’AFEP | Hommage à Bernard Maris
  1. jean olivier mallet dit :

    Etudiant de Bernard Maris à l’université Toulouse-Capitole en 1977 peut-ètre, j’en ai un souvenir, non seulement de compétence (il nous enseignait la démographie à une époque où il était élève d’Alfred Sauvy!) mais surtout de culture et de gentillesse
    je l’ai revue des années plus tard dans des bars toulousains où il traînait des chagrins d’amour ou buvait un calvados avant un cours en amphi d’économie financière, au laboratoire toulousain d’économie politique LEREPS dont il a été directeur à la fin des années 1990, dans des réunions toulousaines d’ATTAC et bien sùr comme Oncle Bernard à la présentation de ses livres keynésiens et dans ses articles sur Charlie Hebdo: toujours d’accord ou non, je l’ai apprécié pour son humour et sa gentillesse, estimé pour sa culture littéraire et hispanique et disons-le un peu jalousé pour son esprit d’intellectuel ouvert bien au-delà d’une « science économique » déjà contestée pour son réductionnisme et son dogmatisme.

  2. guellab abderrahmane dit :

    je suis vraiment bouleversé par cet événement,nous avons perdu un homme de grande qualité humaine et professionnelle,que dieu l’accueille dans son vaste paradis.
    j’ai suivi certaines interventions télévisées du Pr Bernard Maris,je compatis a la douleur familiale que sa grande famille des universitaires et ses proches trouvent la quiétude et la sérénité,j’ai vraiment eu de la peine pour lui.,

  3. JL Fontan dit :

    Pour un vieux rombier de l’économie, cette dernière finit par devenir lassante surtout après l’écoute, depuis de nombreuses années, d’une grande quantité d’experts qui nous expliquent avec une belle assurance le pourquoi de comment. Le vendredi matin sur France inter j’écoutais toujours avec beaucoup de plaisir la fausse joute oratoire entre l’ami Bernard et D.Seux. je ne m’attachais plus aux différents arguments ( je connaissais les bouquins de Bernard ) mais j’essayais toujours de percevoir, au-delà des arguties leur douce connivence en notant in petto avec JM Sylvestre c’était plus rapeux. Laissons donc tomber Bernard l’économiste pour s’attacher à Bernard le vieil ami de jeunesse. A vingt ans tout était déjà en place la gouaille, l’ironie, le scepticisme, le rire enfin, ah le rire !……tout ceci soutenu par une belle intelligence. Nous étions jeunes et les filles étaient belles. Que de souvenirs émouvants, les soirées autour de la cheminée dans la maison familiale d’Ax les thermes après les journées de ski, le monde n’avait qu’à bien se tenir, il était refait tout les soirs. La vie sépare et nous nous sommes hélas perdus de vue. Il n’empêche cette tranche de vie reste à jamais gravée. Adiou Bernard je pleure.

  4. Paul Tréhin dit :

    En regardant les documents publiés pour commémorer l’œuvre du très regretté Bernard Maris, je me suis rendu compte que nous avions le même âge, à quelques jours près. Nous avons donc bénéficié d’un enseignement universitaire èconomique plus ouvert, bien avant que ce dernier ne soit monopolisé par le néolibéralisme. Les références qu’il faisait à Gilles Dostaler et à l’importance des sciences sociale dans l’analyse économique m’a rappelé l’admiration que j’avais pour le Professeur Robert Guihéneuf , notre prof en Psychologie économique en 3ème et 4ème année de licence puis professeur d’histoire de la pensée économique en DEA. Avec son ami Paul Albou il avait convaincu les autorités universitaires françaises de l’importance de créer la discipline ‘’Psychologie économique’’ comme une discipline à part entière. Ce qui est une des réclamations de l’Association française d’économie politique . Robert Guihéneuf avait lui aussi une connaissance encyclopédique de l’économie et des disciplines s’y rapportant. Quand on allait le voir pour lui demander de l’aide sur un sujet spécifique, il répondait » » ce n’est pas trop dans mon domaines’’ avant de nous donner de mémoire une dizaine de références bibliographiques, livres ou articles publiés dans les revues scientifiques. Grand spécialiste du marxisme il a publié en 1952 ‘’Le problème de la théorie marxiste de la valeur’’
    Même les livres de Raymond Barre donnaient à l’époque une analyse des courants de pensée économique assez pluridisciplinaire, y compris sur le marxisme, ses préférences pour l’ idéologie libérale transparaissait quelque peu mais n’était pas flagrante, il était encore possible de penser l’économie autrement…

    Cette formation très ouverte m’a permis de poursuivre une carrière très intéressante chez IBM puis de devenir Professeur associé à l’université de Nice, en Marketing puis en gestion des ressources humaines. Et aussi de participer au niveau européen aux travaux de la Plateforme Européenne des ONG du secteur social.

    Mon sujet de thèse était par son propos très pluridisciplinaire : Essai pour une théorie informationnelle de la valeur en économie.

    C’est cet ensemble de considération qui me faisait vraiment apprécier les chroniques et les écrits de Bernard Maris, il nous manque.

    Bien sincèrement vôtres.

    Paul Trehin

  5. Hélène VINCENT dit :

    Nous sommes très nombreux, c’est certain, à ne pas encore avoir fait notre deuil de la disparition de Bernard Maris. Il ne fait que commencer à nous manquer…et particulièrement dans cette période !

  6. Philippe LAGACHE dit :

    Grâce à ses talents de vulgarisateur, que ce soit par ses chroniques dans Charlie ou par ses livres,B Maris m’a rendu moins bête; merci, je ne l’avais jamais rencontré mais je pleure un frère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Manifeste pour
une économie pluraliste

Dernier communiqué de l'AFEP

Articles recommandés :

Journées de l’économie autrement Dijon 25 et 26 novembre 2016

« Journées de l’économie autrement  » organisées à Dijon les 25

Communiqué de l’AFEP | Hommage à Bernard Maris

Bernard Maris a été assassiné le mercredi 7 janvier 2015

Argumentaire en faveur d’une nouvelle section

Au cours de son action continue en faveur d’une nouvelle

Ce que pourrait être une licence « Economie et société »

La Commission « Enseignement » de l’AFEP a proposé une maquette pluraliste

petit Logo-AFEPseul-RVB-site

Communiqué|Après le rapport Hautcoeur et avec le rapport de l’IDIES : l’AFEP souhaite sortir des voeux pieux et restaurer le pluralisme en économie

L’Association Française d’Economie Politique (AFEP) prend acte de la parution simultanée de deux rapports sur l’état de l’enseignement supérieur et de la recherche en économie en France….

Article original

Articles arrivant bientot à échéance :

Liens utiles