Les positions de L’AFEP

Communiqué : De nouveaux projets de programmes de SES quasi inchangés : le simulacre de la « consultation »

L’AFEP soutient le constat de l’APSES sur les nouveaux projets de programmes de SES. Voici le communiqué à retrouver sur le site de l’APSES : De nouveaux projets de programmes de sciences économiques et sociales viennent d’être communiqués aux organisations

Hausse des droits d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers – Les sociétés savantes réagissent!

L’Association Française d’Économie Politique, en coordination avec de nombreuses sociétés savantes, réagit à la hausse des frais d’inscription à l’Université pour les étudiantes et étudiants étrangers hors-UE.

Programmes de SES : le grand bond en arrière

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de l’AFEP intitulé “Le grand bond en arrière” concernant le projet de nouveaux programmes de SES de seconde et de première. Nous en profitons pour signaler que l’APSES a réagi à ce projet. L’analyse et

Ouest France [16 Janvier 2015] |Pas de Bernard Maris ce vendredi : nous sommes tous atterés !

un hommage de Michel Renault, Maître de conférences, Faculté des Sciences Économiques -Université de Rennes 1. Son duel hebdomadaire avec Dominique Seux égayait les vendredis matins des auditeurs de France Inter. Bernard Maris était un « économiste atterré », aujourd’hui

Ce que pourrait être une licence “Economie et société”

La Commission “Enseignement” de l’AFEP a proposé une maquette pluraliste lors du congrès de l’AFEP de juillet 2014. Elle repose sur quatre piliers : Le premier présente les théories, les politiques économiques, et l’histoire économique et sociale, dans une logique

Tagués avec : , ,

“Pour une économie pluraliste, supprimons l’agrégation de sciences économiques” par Michel Aglietta, Bernard Chavance, Olivier Favereau et André Orléan

Paru sur lemonde.fr, le 19 Décembre 2011

Le monde connaît une crise majeure. Ses effets se feront sentir pendant longtemps. Si nombre d’économistes n’ont
rien vu venir, cette crise n’était pourtant nullement imprévisible, à condition de ne pas se laisser enfermer dans les
canons d’une orthodoxie économique imbue d’elle-même et de son hégémonie, sourde aux analyses qui ne sont pas
les siennes et à leurs mises en garde.

[Ciquez ici pour lire la suite de ce point de vue.->http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/19/pour-une-economie-pluraliste-supprimons-l-agregation-de-sciences-economiques_1619939_3232.html]

Article original

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us